Couverture Deux secondes en moins

Couverture Deux secondes en moins

  • Tâchesoui ou non
Couverture Deux secondes en moins

Deux secondes en moins


Marie COLOT et Nancy GUILBERT


Magnard jeunesse, 2018


La vie a brisé les jeunes Rhéa et Igor les laissant, pour elle, dans la culpabilité et le désespoir et, pour lui, dans la colère et la haine. Ils ne se connaissent pas mais ont deux choses en commun : la douleur et la musique. La Fantaisie en fa mineur D 940 de Schubert et Fred Randal, un professeur de piano vont cependant les réunir. «Fourrez le nez dans le clavier ça permet de garder la tête hors de l’eau.». Il faut du temps, pour pardonner, pour sortir, pour accepter le regard des autres. Du temps pour comprendre, pour cesser toute culpabilité, pour s'envoler. La musique comme seul échappatoire pour réapprendre et célébrer le chant de la vie.


LES AVIS DU COMITÉ

Coup de cœur pour ce roman écrit à quatre mains. Les thèmes abordés sont certes difficiles : le suicide, le handicap, le deuil mais ce roman ne tombe jamais dans le pathos. Les personnages qui s'expriment à la première personne, en alternance, analysent en finesse les rapports humains et cela est tout à fait crédible. Une écriture qui sait parfaitement retranscrire les émotions. Aucune fausse note. Fabienne
On pourrait croire ce roman terriblement déprimant. Et bien non !
Il est vrai que le texte exprime la douleur des deux adolescents, leur rejet de soi et des autres, leur colère, mais, grâce à une écriture délicate, sensible et lumineuse, les auteurs offrent un très beau roman particulièrement émouvant sur le travail du deuil et sur la musique, cette musique qui transcende la douleur pour offrir une belle histoire d'amitié.
Une histoire sans fausses notes qui touche directement le cœur des lecteurs.
Françoise
Un roman magnifique et lumineux ! Malgré les souffrances et les déchirures, on ne tombe jamais dans le pathos. Aline